mercredi 28 décembre 2011

Le libre choix de l'assurance emprunteur

Depuis 2010, la loi Lagarde autorise chaque emprunteur à contracter une assurance de prêt auprès de l'établissement de son choix !

Si la loi Murcef dénonce déjà depuis fin 2001 l'association systématique d'un crédit à une offre d'assurance proposée par l'établissement prêteur, la loi Lagarde met donc un terme à cette habitude bancaire jugée abusive par bon nombre d'associations en ouvrant l'assurance emprunteur à la concurrence.

A savoir : votre assurance emprunteur, au même titre que votre contrat auto ou habitation, se renouvelle tacitement à sa date anniversaire. Faites jouer la concurrence, mais attention de bien conserver au minimum les mêmes garanties.

Pour effectuer un devis comparatif en ligne cliquez sur le lien ci-dessous.
http://lc-finance.fr/courtage-en-asurances-de-credit.htm

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Il est vrai que la nouvelle loi Lagarde vous permet de changer d assurance décès invalidité ( adi). Néanmoins c est au moment de contracter votre prêt que tout doit être négocie dans son ensemble y compris par exemple les frais de fonctionnement de compte. En effet plus la banque aura de contrepartie meilleure sera votre proposition de credit. C est en cela qu un courtier peut vous aider dans cette démarche qui est une démarche globale.
Cependant le fait de changer d adi peut remettre en cause votre financement, car pour la banque elle sécurise son financement.

LC-Finance a dit…

Je suis tout à fait d'accord avec vous, à l'exception de votre dernière remarque.
En effet, lors de la négociation d'un crédit immobilier, il est fortement recommandé de faire appel à un courtier. Ce dernier négociera toutes les conditions que vous citez dans votre commentaire, ce qui est d'ailleurs l'un des cœurs de métier de LC-FINANCE!
Mais il ne faut pas oublier toutes les personnes ayant un crédit immobilier en cours et qui paient leur assurance de crédit trop cher!
Changer son assurance emprunteur et réaliser des économies en faisant marcher la concurrence sans remettre le financement en cause est tout à fait possible, il suffit simplement de souscrire les mêmes garanties que celles demandées initialement par l'organisme bancaire!

Enregistrer un commentaire